SODAGRI SENEGAL

Société de Développement Agricole et Industriel du Sénégal (SODAGRI)

Moussa-Baldé

M Moussa BALDE

Directeur générale

Immeuble Fondation FAHD – 9e Etage, Boulevard Djily Mbaye x Rue Macodou Ndiaye

BP.222 – Dakar (Sénégal)

(+221) 33 821 04 26    

(+221) 33 822 54 06

www.sodagri.sn

Société Anonyme à participation publiques majoritaire

73 permanents & 58 temporaires

Régions de Ziguinchor, de Kolda, de Sédhiou, de Kédougou et de Tambacounda à l’exception du département de Bakel

Centre d’intérêt

Quels mécanismes/outils faut-il développer pour aboutir à un partage des responsabilités entre acteurs notamment en termes de décisions d’investissements/financement des infrastructures mais aussi leur entretien et maintenance?

Comment actualiser, généraliser et rendre applicables les POAS et la CDIA afin qu’ils soient des outils de décision performants d’une part et d’autre part, qu’ils permettent de garantir une bonne valorisation des infrastructures hydro-agricoles (ex : sanction en cas de mauvais usage) ?

 

Voir dans quelle mesure combiner modes de gestion du foncier et orientations en termes de développement agricole et vice-versa ?

 

Quels types de collaborations entre SAGI et autres acteurs (organismes de crédits, centres de gestion, prestataire de service) faut-il développer pour appuyer le développement d’infrastructures en aval de la production ?

 

Quels mécanismes mettre en œuvre pour un accès équitable (hommes femmes, jeunes) à la ressource foncière?

 

Comment généraliser les pratiques en termes de gestion durable des terres (GDT) et conservation des eaux et du sol (CES) ?

 

Quelles sont les pratiques à promouvoir pour limiter l’impact des zones irriguées sur l’environnement (par exemple, le lessivage et le drainage pour limiter la salinisation) et la santé des populations (ex : l’utilisation raisonnée des produits phytosanitaires) ?

Quels sont les moyens  mettre en place pour tendre vers davantage d’autonomie financière ?

 

Quels types de gouvernance en termes de gestion des ressources (sol, eau) mais aussi des aspects liés au développement local faudrait-il promouvoir ?

Comment renforcer l’expertise de la SAGI de manière à ce qu’elle dispose des outils de gestion permettant d’accroitre sa performance/son efficacité (ex : comptabilité analytique/comptabilité générale/filialisation/outils de gestion parcellaire/etc.) ?

  • Eléments de fonctionnement/structuration du réseau: format, mécanisme, fonctionnement, …

Mise en place d’un comité central restreint avec à sa tête un Commissaire (parce que chargé de fonctions temporaires) élu tous les deux (02) ans pour assurer la coordination des activités du réseau

 

Mise en place de commissions thématiques sous la coordination du comité restreint

 

Tenue de rencontres semestrielles afin d’évaluer le travail des commissions et de réfléchir sur d’éventuelles orientations

Domaine d'activités

  • Maitrise d’ouvrage des infrastructures hydroagricoles.
  • développement agricole, rizicole (irrigué et pluvial) en particulier
  • Entreprenariat rural, Appui-conseil aux producteurs et collectivités locales
  • Promotion des filières
  • Structuration et organisation des acteurs