Synthèse des réalisations du PRACAS dans la vallée du Fleuve Sénégal DE 2012 à 2018

De 2012 à 2018, le volume global des investissements publics dans le cadre des projets et programmes d’aménagements hydroagricoles financés par l’État et ses Partenaires Techniques et Financiers dans la Vallée du Fleuve Sénégal s’élève à 177 Milliards FCFA. Cette enveloppe a permis d’enregistrer d’importantes réalisations dans les domaines ci-après :

  • Amélioration de la base productive

– Création de 11655 hectares (ha) de nouveaux aménagements grâce aux projets 3PRD, AIDEP, ASAMM etc.

– Amélioration de l’exploitabilité de près de 18 000 ha grâce aux programmes de réfection et d’entretien ;

– Amélioration de l’hydraulicité des axes et du drainage dans le cadre des projets MCA, PDMAS, PGIRE et PDIDAS ;
– Acquisition de 1073 GMP ;
– Installation de 8 nouvelles stations de pompage ;
– Désenclavement des zones de production par la création/réhabilitation de 261 km de pistes.

  •  Renforcement du parc de matériels agricoles
    – Acquisition de 261 tracteurs équipés ;
    – Acquisition de 50 Moissonneuses-batteuses ;
    – Acquisition de 95 batteuses.
  • Renforcement de la capacité de stockage
    – Construction de 43 magasins pour une capacité additionnelle de 15 700 tonnes ;
    – Acquisition de 110 tentes bâchées pour une capacité additionnelle de 16 500 tonnes.
  • Appui à la commercialisation des produits agricoles
    – Mise en place d’un fonds de commercialisation de 5 milliards FCFA à la CNCAS ;
    – Implication de la BNDE dans le financement de la chaine de valeur riz ;
    – Mise en place d’une plateforme de commercialisation par le Ministère en charge du Commerce et le MAER.
    – Gel des importations de l’oignon ;
    – Application des mesures de protection de la tomate industrielle par rapport à l’importation du triple concentré.
  • Renforcement de la capacité de transformation
    – Installation par le secteur privé de 31 nouvelles rizeries
    – Acquisition de 200 nouvelles décortiqueuses artisanales.
  • Autres mesures incitatives
    – Annulation de la dette des producteurs à la CNCAS pour un montant de 13 Milliards FCFA ;
    – Suppression de la prime fixe pendant les périodes hors activité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *